La boîte à idées - Le blog de Jean Chambard

La boîte à idées - Le blog de Jean Chambard

Trucs et Astuces


Comment utiliser son casque Bose Headphones 700 en visioconférence

 

 

Paris, le 25 mars 2020

 

Nous en sommes au début de la 2ème semaine de confinement. Je travaille depuis mon domicile, tout comme mon épouse. Et mes enfants sont rentrés à la maison, pour cause d'université et de lycée fermés. Autant vous dire que le niveau sonore de la maison est monté d'un cran, avec tout ce beau monde travaillant en visioconférence sur son PC ou smartphone.

 

Du coup, j'ai fini par craquer et acquérir un casque à réduction de bruit active, histoire de travailler dans des conditions un peu plus séreines. Avec donc un besoin évident, pouvoir connecter simultanément par bluetooth mon casque à :

    • Mon PC (sous Windows 10) et utiliser écouteurs et microphone, lors de visioconférence. J'utilise indifféremment Microsoft Skype (ou Teams), Google Meet, Zoom, et autres outils de visio, en fonction de mes interlocuteurs.
    • Mon smartphone et utiliser écouteurs et microphone lors d'appels téléphoniques, ou juste les écouteurs pour écouter de la musique. 

 

Mon choix s'est porté sur le Bose Headphones 700. La réduction du bruit du Sony WH-1000XM3 fonctionne très mal voire pas du tout en mode "appel téléphonique" et il ne fonctionne pas en mode multipoint (on ne peut pas connecter en simultané son PC et son Smarphone), ce qui l'élimine de facto malgré ses grandes qualité. Le Jabra Elite 85h est quant à lui en retrait par rapport au Bose sur la réduction du bruit, le confort et l'ergonomie.

 

Mais mon propos n'est pas de vous faire un nème comparatif sur les casques à réduction de bruit. Mais plutôt de détailler la configuration nécessaire pour bien faire fonctionner le Bose Headphones 700 (cela vaut aussi pour le Quiet Confort) avec son smartphone et son PC.

 

Prise en main du casque et premiers pas

Un casque sans source, c'est à dire sans smartphone, tablette ou PC ne sert à rien. La majorité des gens achète ce casque pour écouter de la musique et passer des appels sur leur smartphone favori. Il n'est donc pas surprenant qu'il faille d'abord télécharger l'application "Bose Music", qui sur l'app store d'Apple, qui sur le Play Store de Google.

 

Cette application vous guide pas à pas sur l'appairage de votre smartphone avec votre casque. Elle vous explique également comment vous servir des 3 boutons physiques et les gestes qui permettent de contrôler le casque (monter ou baisser le son, répondre à ou refuser un appel, etc.). Vous pouvez aussi télécharger le manuel de l'utilisateur en français sur le site de Bose, dans la section "Assistance".

 

 

 

Je passe sur la nécessité de créer un compte Bose et d'y renseigner son adresse email et d'autres informations personnelles - une villaine façon de capter de la donnée selon moi. A ll'heure du RGPD, cela fait mauvais genre.

 

Le fait est que l'application reste indispensable si l'on souhaite mettre à jour le firmware du casque, configurer la voix du guide vocal (anglais, français, etc.) ou encore paramétrer le bouton de l'assistant (Alexa, OK Google, etc.). Il est donc nécessaire d'en passer par là. Notez que vous pouvez utiliser votre compte Facebook pour vous connecter à Bose, ce qui vous évitera d'avoir à vous souvenir d'un nème mot de passe.

 

Appairer son Bose Headphones 700 avec un PC Windows 10

Pour appairer son Bose à son PC, il suffit de mettre sous tension le casque via le bouton "Power", puis d'appuyer sur ce même bouton jusqu'à entendre "prêt à être connecté à un autre appareil" ou en anglais "ready to connect to another device". Le casque est à ce moment détectable par votre PC.

 

Côté PC, allez dans Paramètres > Périphériques.

 

 

Dans la première section "Appareils Bluetooth et autres", cliquez sur le bouton "+" "Ajouter un appareil Bluetooth ou un autre appareil".

 

 

 

Sélectionnez le type "Bluetooth" pour lancer la recherche puis sélectionnez "Bose NC 700 HP" dès que le casque apparaît dans la liste des appareils détectés.

 

 

Le profil "Bose NC 700 HP" doit maintenant apparaître dans la liste des périphériques audio connectés.

 

 

 

Paramétrer Windows

L'appairage ne suffit malheureusement pas à faire fonctionner votre casque de manière correcte avec votre PC. Lors de mon premier test en visioconférence (sur Google Meet), j'entendais parfaitement mes interlocuteurs mais ne pouvais me faire entendre. Le microphone ne fonctionnait malheureusement pas. J'ai donc due aller modifier quelques paramètres.

 

La chose la plus simple est naturellement d'aller dans l'écran de paramètres du son. Soit en cliquant, avec le bouton droit, dans la barre de tâche sur l'icône du haut-parleur, et en cliquant sur "Ouvrir les paramètres de son",

 

 

soit par l'écran Paramètres en recherchant le mot clé "son" ; il suffit ensuite de sélectionner "Paramètres de son" dans la liste déroulante

 

 

 

Configurez d'une part la sortie audio (les écouteurs). Pour cela, sélectionnez

"Casque (Bose NC 700 HP Stereo)"

 

 

 

Puis configurez d'autre part l'entrée audio (le micro). Pour cela, sélectionnez

"Casque (Bose NC 700 HP Hands-Free AG Audio)"

 

 

 

Fermez la fenêtre et le tour est joué. Vous pouvez vérifier que votre PC utilise bien votre casque en cliquant dans la barre de tâche sur l'icône du haut-parleur et de vérifier que votre sortie audio est bien sur "Casque (Bose NC 700 HP Stereo)"

 

 

 

Windows basculera dans cette configuration à chaque fois que vous allumerez votre casque et qu'il pourra se connecter à votre PC. Pas besoin de faire de manipulation, c'est automatique et c'est pratique.

 

Attention, le casque ne supporte que 2 connexions bluetooth simultanées (contre 3 pour Quiet Comfort) et si vous êtes déjà connecté à 2 autres appareils, il ne se connectera pas à votre PC automatiquement.

 

Notez que cette configuration est valable tant que dure l'association (appairage) entre votre PC et le casque. Si vous deviez supprimer cette association, il faudrait alors refaire la configuration.

 

Palier aux problèmes d'instabilité de la connexion Blutooth

Le Bose Headphone 700 (et son prédécesseur le Quiet Comfort) souffre d'un gros petit bug au niveau de la connexion bluetooth multipoint. Diantre, c'est pourtant pour cela que je l'ai acheté. Je vous explique pourquoi j'ai presque failli le renvoyer.

 

Dès que je l'utilise en mode visioconférence avec mon PC, il se met à perdre régulièrement la connexion avec le smartphone. Puis il rétablit la connexion immédiatement. Où est le problème me direz vous ? Le hic, c'est qu'à chaque déconnexion/reconnexion, le guide vocale (pas l'assistant vocal Alexa ou OK Google mais celui de Bose) coupe le son de la visioconférence pour vous annoncer la perte et le rétablissement de la connexion. Ce qui finit par être très désagréable, puisque l'on n'entend plus ses interlocuteurs pendant 10 à 15 secondes et que cela se reproduit régulièrement.

 

Ce n'est pas propre à mon téléphone, ni à mon PC. D'autres utilisateurs se sont plaints de ce bug, et ils étaient sur Mcbook et iPhone, sur Galaxy Note, sur Huaweï. Bref, un peu toutes les configurations possibles.

 

Certains utilisateurs, sur leur forum de la communauté de Bose, ont suggéré d'effacer les données et de désinstaller l'app "Bose Music". Dans mon cas, cela n'a rien donné, mais je vous donne ici la procédure pour le faire.

 

Lancez l'app "Paramètres" et cliquez sur la section "Applications"

 

 

 

Dans la liste des applications qui apparaît, sélectionner Bose Music. Les détails de l'application apparaissent. Cliquez sur "Stockage" puis sur "Supprimer les données".

 

 

En revenant vers l'écran précédent, vous pouvez alors supprimer l'application en cliquant sur "Désinstaller". Mais comme je l'ai déjà dit, cela n'a pas résolu ce problème de déconnexion/connexion régulière et intempestive.

 

La seule solution qui ait marché pour moi, c'est de modifier les paramètres du profil Bluetooth du Bose, du côté de mon smartphone. Pour cela, relançez l'app "Paramètres" et cliquez sur "Connexions". Ceci vous amène sur l'écran des connexions. Cliquez sur Bluetooth (pas sur le bouton de désactivation à droite mais sur Bluetooth même).

 

 

 

Vous affichez alors la liste des périphériques appairés avec votre smartphone. Le Bose apparaît ici en tête de liste. Avec une petite mention Low Energy (LE) devant. Cliquez sur le petit engrenage situé à droite pour afficher les paramètres de cette connexion particulière.

 

Et décochez la case "Audio". Quand vous décochez "Audio", vous ne pouvez plus écouter de musique depuis votre smartphone (tant que vous n'aurez pas réactiver cette option bien sûr). Mais cela ne devrait pas vous gêner en mode "vidéoconférence". Par contre, vou spourrez toujours être interrompu par un appel urgent, et c'est sans doute le principal.

 

 

 

 

Voilà, je suis maintenant fin prêt à retourner au télétravail. Je vous livrerai sous peu mes conseils pour télétravailler dans des conditions optimales.

 

 

 


28/03/2020
0 Poster un commentaire

Gérer ou bloquer les publicités sur Internet

 

Paris, le 15 décembre 2019

 

 

Vous connaissez probablement ce petit slogan qui a circulé il y a quelques années sur Internet :

" Si c'est gratuit, c'est que vous êtes le produit"

 

Slogan qui résumait assez bien la situation : quand on vous délivre un service gratuitement, c'est pour mieux capter vos données personnelles. Soit pour les revendre (des fichiers de noms avec leur adresse e-mail, leur téléphone, leur age, çà intéresse de nombreuses sociétés), soit pour vous pousser de la publicité mieux ciblée, en fonction de votre historique de navigation, de vos "like" sur les réseaux sociaux, etc. etc.

 

C'est typiquement le principal modèle économique de Google, qui fournit gracieusement à tout un chacun des services aussi essentiels de nos jours que le moteur de recherche Internet, la messagerie électronique (Gmail), la navigation GPS (Google Maps et Waze) ou encore un simple espace de stockage (Google Drive). Tout cela a un coût qui ne vous est pas facturé directement. Pour se rémunérer, Google vend de l'espace publicitaire personnalisée. La publicité que vous verrez dépendra de votre historique de recherche et de navigation, du contenu de vos messages, etc.

 

Mais il s'avère que certains sites usent et abusent de la publicité. Ce qui a amené les internautes à se protéger et à bloquer la publicité. Publicité pourtant nécessaire à la gratuité du service utilisé. L'Internaute d'aujourd'hui voudrait le beurre et l'argent du beurre, le plaisir sans les risques, la gratutité du service sans la publicité.

 

Plutôt que de bloquer totalement la publicité, je vous suggère simplement de mieux gérer celle-ci et je vous livre ici les différentes façons de gérer (voire bloquer) la publicité trop intrusive.


Pourquoi gérer voire bloquer la publicité ?

La publicité est pour beaucoup une pollution et une nuisance sonore et visuelle. Qui n'a pas consulté un article de presse (voire un article de blog comme le mien) sans être perturbé par une vidéo bruyante ou une pop-up intempestive. Difficile de rester concentré sur un sujet quand on vient attirer votre attention par une animation...

 

Mais ceci n'est quie la face emmergé de l'iceberg "Pub". Car la publicité ralentit votre navigation et le téléchargement de vos pages, gaspille la précieuse énergie de la batterie de votre smartphne et grignotte votre forfait "data" mégaoctets par mégaoctets.

 

Sans compter les inombrables cookies qui vous tracent et vous marquent à la culotte, pour mieux collecter vos données personnelles et vos centres d'intérêts.

 

L'idéal serait donc bien sûr de bloquer toute forme de publicité. Mais comme je le disais en introduction, beaucoup de sites (comme le mien, hébergé par Blog4ever) ou de services sont à ce jour gratuits grâce à la publicité. Cette dernière apparait donc comme un mal nécessaire. Pour autant, il y a publicité et publicité. Celle qui serait "supportable" ou "acceptable" et celle qui serait juste à bannir.

 

Certaines publicités seraient acceptables

La question n'est pas philosophique. Elle fait l'objet d'une très sérieuse recherche de la part d'une association, BetterAds, fondée par les principaux acteurs de la publicité en ligne (Facvebook, Google, Critéo, etc.). Elle a pour but d'améliorer l'expérience utilisateur vis-à-vis de la publicité et par là-même de diminuer l'envie de l'utilisateur d'installer un logiciel bloqueur de publicité.

 

Cette coalition a classé par ordre d'importance les principaux irritants d'une mauvaise publicté et publié des standards à respecter pour une publicité acceptable.

 

 

 

 

On peut ainsi lire que ce qui gènent le plus les internautes (utilisant un PC) sont les pop-up, les vidéos en mode lecture automatique - à cause du son - les publicités avec compte à rebours (vous ne pouvez pas voir le contenu souhaité avant x secondes), et les publicités "collées" en bas de page (qui prennent systématiquement 30% de l'écran et qui restent collées en ba de l'écran quoi que vous fassiez).

 

Quant aux mobinautes (utilisant un smartphone), on retrouve ces mêmes catégories, plus celles propres aux petits écrans, comme les publicités qui flashent ou utilisant plus de 30% de l'écran (génant ainsi la lecture sur petit écran)

 

 

 

 

Malheureusement, ces quelques standards qui viseraient à mieux intégrer la publicité dans les sites Web ne sont pas encore bien respectés. Pire, ils ne vous protègent pas de ces fameux cookies traceurs - ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied non plus me direz vous.

 

Alors voici les meilleurs moyens à ce jour pour se protéger. Je vous présente d'abord les paramètres que vous pouvez modifier facilement dans votre navigateur, sans rien installer de plus, puis les extensions et les navigateurs spécialisés. Ceci vous permettra, selon votre sensibilité à la publicité, d'atténuer simplement l'impact des publicités, de supprimer certaines voire toutes les publicités.

 

  1. Bloquer les pop-up
  2. Bloquer la lecture automatique des vidéos
  3. Bloquer les publicités de manière sélective ou pas

 

Bloquer les pop-up

Les publicités qui viennent s'afficher dans une fenêtre en surimpression sont les publicités les plus génantes, que ce soit sur PC ou smartphone. Il est possible de bloquer les pop-up de son navigateur par simple paramétrage.

 

Sachez que la plupart des navigateurs bloquent désormais les pop-up par défaut et qu'il n'est nul besoin d'aller modifier ce paramétrage. Je vous communique néanmoins les informations nécessaires ci-dessous.

 

 

 

Le paramètrage est propre à chaque navigateur et change régulièrement. Je vous conseille donc de vous reporter à l'aide en ligne de chaque navigateur pour suivre la manipulation pas à pas.

 

 

 

Ces options ne permettent malheureusement pas de tout bloquer, les publicitaires n'étant pas avares de solutions de contournement. Elles ne bloquent pas ce qu'on appelle communément les pop-under. Une pop-under est une petite fenêtre qui s’ouvre automatiquement sous la page web active (celle que vous lisez) et qui ne devient visible que lorsque la fenêtre initiale est réduite ou fermée.

 

Pour traiter ce genre de publicité, il faut se montrer plus pointu. Passons donc maintenant aux choses sérieuses, avec le contrôle des vidéos et autres publicités.

 

  1. Bloquer les pop-up
  2. Bloquer la lecture automatique des vidéos
  3. Bloquer les publicités de manière sélective ou pas

 

Bloquer les vidéos en lecture automatiques

Ces publicités sont classées en 2ème et 5ième positions des publicités les plus génantes. Et naturellement, la plupart des navigateurs offrent des possibilités de bloquer le démarrrage des vidéos. Il vous faudra cliquer dessus pour les lancer.

 

Voici les différents paramètres à modifier pour chaque navigateur.

 

  • Google Chrome : par défaut, Chrome bloque la lecture automatique des vidéos dont le son n'est pas coupé et ce depuis la version 64 d'avril 2018. En négatif, vous pouvez donc en conclure que la lecture automatique des publicités sans son reste possible. La politique en la matière est publiée sur le site de développemen de Google.
    NB1 ;  vous pouvez toujours bloquer la lecture automatique des vidéos, mais site par site, ce qui est assez fastidieux à paramétrer. Je vous conseille d'utiliser plutôt d'installer une extension du Chrome store (comme Disable HTML5 Autoplay) ou un bon vieux bloqueur de publicité si vous voulez vraiment utiliser Chrome et bloquer les vidéos. Mais encore une fois, sachez que Google ne se tirera jamais une balle dans le pied et fait donc tout pour laisser la publicité se dérouler tout en minimiasnt l'impact négatif sur l'utilisateur.
    Attention : si vous utiliser une extension qui désactive le son et la vidéo comme "Disable HTML5 Autoplay", cela aura aussi une incidence sur vos applications qui utilisent ce genre de technologie. C'est par exemple le cas des outils de vidéoconférence comme Google Meet, ou Microsoft Teams. Il faut donc penser à désactiver l'extension si vous désirez passer ou recevoir un appel via ces outils. Auant dire que ce n'est pas très pratique quand même. Personnelement, j'oublie une fois sur deux de le faire.

    NB2 : Notez que les vidéos basées sur Adobe Flash sont désactivées par défaut sous Chrome PC, et ne sont pas supportées sous Android.
    NB3 : dans Chrome pour Android, vous pouvez encore bloquer la lecture automatique en lançant Chrome. Il faut ouvrir les paramètres (via les "..." verticaux situés en haut à droite), aller dans la section Paramètres avancés, > Paramètres de site > Medias et de passer le paramètre "Lecture automatique" à "Bloqué".

  • Mozilla Firefox : tout est expliqué dans l'aide en ligne de Mozilla Autoriser ou bloquer la lecture automatique de médias dans Firefox. Et c'est autrement plus simple que dans Chrome. Firefox respecte bien plus votre vie privée et votre sécurité que ne le fera jamais Chrome. Même si ce dernier reste plus rapide, plus précis dans les rendus, et supporte plus de standards et d'extensions que son concurrent.
  • Apple Safari : tout est expliqué dans l'aide en ligne d'Apple Empêcher la lecture automatique de vidéos dans Safari sur Mac.
  • Opera : Le navigateur est basé sur Chromium, le même noyau OpenSource que Google Chrome. On a donc les mêmes limitations et les mêmes solutions (instaler une extension qui bloque les sons e la vidéo ou un bloqueur).
  • Microsoft Edge : d'ici le 15 janvier 2020, Edge intègrera lui aussi le moteur Chromium. Et sera donc dans le même cas que Opera.
  • Microsoft IE11 : Franchement, plus personne ne se préoccupe de l'avenir de ce navigateur. Il n'y a donc pas de solution sur ce type de navigateur...

 

 

 

 

On pourra noter que Facebook, Youtube et Twitter disposent aussi de leurs propres options pour bloquer la lecture automatique des vidéos. Ce sont des options plutôt liées au contenu de ces plates-formes que des options destinées à bloquer les publicités, puisque la vocation de ces réseaux sociaux est de diffuser du contenu, dont de nombreuses vidéos. Je ne traiterai donc pas de ces options ici.

 

Vous remarquerez que la désactivation de la lecture automatique ne fait évidemment pas disparaitre les publicités mais les rend simplement moins intrusives. Mais si vous souhaitez les supprimer, pour pouvoir lire de manière plus fluide un article par exemple, il faut passer à la vitesse supérieure et bloquer les publicités. Voyons comment on peut bloquer complètement ou partiellement ces publicités.

 

 

  1. Bloquer les pop-up
  2. Bloquer la lecture automatique des vidéos
  3. Bloquer les publicités de manière sélective ou pas

 

Bloquer la publicité de manière sélective ou pas

Bloquer la publicité nécessite à ce jour d'installer une extension à votre navigateur préféré, ou d'utiliser un navifgateur spécifique, tel que "Brave".

 

Les extensions les plus efficaces et les plus populaires sont sans conteste :

 

On les trouve sur les stores respectifs de Chrome, Firefox ou Mac App Store.

 

Adblock Plus est l'un des pionniers du blocage de publicité. C'est un outil qui vous permet de configurer vos filtres et de laisser ainsi passer certaines publicités. Vous pouvez ainsi supporter vos sites gratuits favoris. Vous pouvez aussi accepter de voir toutes les publicités qui respectent les standards édictés par BetterAds.org. C'est donc en cela un excellent outil qui vous permet de moduler la "pression" publicitaire.

 

Le seul vrai problème d'Adblock Plus, c'est son partenariat avec Google (et probablement d'autres groupes).  Qui fait que ce produit laisse passer certaines publicités. En dehors de votre contrôle et donc à l'insu de votre plein gré... Bref, un manque de fiabilité impardonnable pour certains.

 

Pour les inconditionnels de la suppression de la publicité, je recommande alors uBlock Origin.

 

  • uBlock Origin consomme moins de CPU et de mémoire que Adblock Plus.
  • uBlock Origin ne se fait pas rémunérer par les géants du Web contrairement à AdBlock Plus qui laisse passer certaines publicités pour lesquelles il a été rémunéré
  • Vous pouvez alimenter votre liste blanche si vous souhaitez autoriser la publicité de certains sites. Cette liste blanche est entièrement à votre main.
  • uBlock est gratuit et OpenSource.

 

Pour autant, aussi efficace qu'il soit, uBlock laisse passer encore quelques publicités bien placées. Pour ceux qui souhaitent disposer d'encore plus de protection, il existe un navigateur pour cela, Brave.

Les trois fonctions principales du Navigateur Brave sont :

  • le blocage des publicités (similaire à celle de ublock Origin)
  • la navigation anonyme grâce à une connexion au réseau en oignon Tor
  • un système de paiement et de récompense grâce à la crypto monnaie Ethereum appelée ici BAT (Basic Attention Token). Chaque fois que vous cliquez ou visionnez une publicité lors de votre navigation, vous  gagnez des BAT (Brave Rewards). Vous pouvez aussi acheter des BAT pour alimenter votre portefeuilles. Vous pouvz ensuite choisir de rémunérer certains sites à travers cette crypto-monnaie, tout en gardant votre anonymat (c'est l'intérêt de la crypto monnaie). Bien sûr, vous pouvez désactiver cette option et profiter d’une navigation sans aucune publicité. 

 

Brave s'est aussi rendu compatible avec le Chrome Store et la plupart des extensions de Chrome. De quoi  satisfaire les nombreux utilisateurs.

 

Brave est donc l'un des navigateurs qui protège le plus votre vie privée, grâce à ses fonctions de bloqueur de publicité intégrées (mais cela n'est pas compliqué d'avoir l'équivalent à travers des extensions) mais aussi grâce à ses onglets de navigation privée basés sur Tor.

 

Le navigateur évoluant rapidement, il est possible qu'il soit obliger d'infléchir son modèle actuel, quelque peu dérangeant. Affaire à suivre. En attendant, naviguez prudemment. Et n'oubliez pas que beaucoup de services gratuits dependent encore de la publicité.

 

 


12/12/2019
0 Poster un commentaire

Synology : ajouter un moteur de recherche à Download Station


 

Paris, le 21 avril 2019

 

Dans un long article sur la configuration d’un NAS Synology, j'avais parlé rapidement de "Download Station", le client qui permet de déclencher des téléchargements directement depuis votre NAS. vous permettant de télécharger (légalement j'espère) logiciels, films et musiques sans surchager votre réseau Wifi, et sans laisser votre PC allumé toute la nuit. J'avais notamment évoqué la possibilité de rajouter des moteurs de recherche Bit Torrent, Synology étant un peu avare par défaut.

 

Je vous présente donc ici la méthode pas à pas pour configurer un moteur de recherche Bit Torrent dans Download Station.

 

1 - Pourquoi un moteur de recherche

Pour télécharger un fichier depuis "Download Station", il suffit de coller l'URL cible dans le champs de recherche, situé en haut à gauche. La Station s'occupe ensuite du reste. Et pour obtenir cette fameuse URL, rien de plus simple. Il suffit en effet d'utiliser votre navigateur préféré. Essayons par exemple d'installer Java JRE 64 bits pour Windows. Pour cela, il faut se rendre sur le site Oracle dédié à Java sur la page de téléchargement manuel : https://www.java.com/fr/download/manual.jsp.

 

Il suffit alors de se positionner sur la ligne "Windows Hors ligne (64 bits)" et de cliquer sur le bouton droit de la souris pour faire apparaître le menu contextuel. Ne reste plus qu'à sélectionner "Copier l'adresse du lien" et de coller ce lien dans le champs de recherche de Download Station.

 

 

C'est simple mais ce n'est pas très pratique. Il faut faire sa recherche manuellement, copier-coller l'adresse et démarrer enfin le téléchargement. C'est pourquoi il est souvent plus simple de passer par un moteur de recherche Bit Torrent.

 

2 - Paramétrage des moteurs de recherche BT

Créer un moteur de recherche BT pour Synology réclame un peu de compétences. heureusement, la communauté met à disposition des ressources bien utile. Rendez-vous sur SourceForge sur la page de SynoBoost, à l'adresse suivante : https://sourceforge.net/projects/synoboost/files/DS%20Search%20Module/

 

 

 

Sélectionnez le moteur de recherche qui vous intéresse. Je sais, il y en a beaucoup, mais vous pouvez utiliser les différentes colonnes pour trier les moteurs disponibles. Une fois votre choix fait, téléchargez le fichier zip correspondant dans un répertoire de votre PC. Vous pouvez aussi télécharger la totale, le full pack. Attention néanmoins, certains moteurs de recherche nécessite que vous installiez un serveur Web comme Web Station pour fonctionner. Lisez attentivement les instructions d'installation pour chaque moteur.

 

Décompressez le fichier zip pour en extraire le fichier "dlm" qui contient les paramètres du moteur de recherche. Réservez comme dirait Top Chef...Autrement dit, gardez-le de côté.

 

Connectez vous maintenant à votre NAS Synology à travers son interface Web et lancez Download Station. La page d'accueil du client s'affiche.

 

 

 

 

Pour les habitués de Synology, vous remarquerez que l'icône des paramètres a migré en bas à gauche de l'écran (et c'est plus logique de la trouver là que dans la barre des outils liés aux téléchargements eux-mêmes). Cliquez sur l'icône "Paramètres", symbolisé par le petit engrenage que l'on retrouve partout.

 

La page des paramètres s'affiche. Cliquez sur l'onglet "Recherche BT". Les moteurs de recherche Bit Torrent existants s'affichent.

 

 

 

Cliquez sur "Ajouter" pour ajouter un moteur de recherche (c'est logique). La fenêtre de dialogue suivante s'ouvre.

 

 

 

 

Cliquez sur Parcourir et naviguez jusqu'au répertoire dans lequel vous avez sauvegardé votre moteur de recherche. Sélectionnez le ou les fichiers dlm désirés.

 

 

Dans mon exemple, je sélectionne magnetdl.dlm

 

 

Reste à valider pour que le moteur de recherche soit ajouté dans la liste des moteurs actifs. Il est alors possible de rechercher par mot clés à travers les divers moteurs de recherche disponibles.

 

Et pendant que Download Station télécharge pour vous, n'oubliez pas de profitez de la vie...

 

 


21/04/2019
0 Poster un commentaire

Excel : Mise en forme conditionnelle d'une colonne en fonction d'autres colonnes

 

Vous savez probablement tous déjà mettre en forme de façon conditionnelle une colonne sous Excel. C'est une fonction assez simple et pratique qui permet de mettre en exergue certaines cellules d'une colonne en fonction de leur valeur. On peut ainsi mettre en rouge sur fond bleu des valeurs supérieures à 100, ou du texte qui contient alerte.

 

Mais savez-vous mettre en forme cette même colonne en fonction des valeurs d'une autre colonne ? C'est possible, la formule est simple mais vraiment pas intuitive. Ce petit tutoriel vous donnera pas à pas la démarche à suivre.


Mes données

J'ai pris ici un exemple des plus simples :

  1. Une première colonne, qu'il faut mettre en forme en fonction des valeurs de la 2ième colonne. La première colonne représente le montant d'une facture (c'est un exemple bien sûr).
  2. Une deuxième colonne, qui représente l'origine du pays facturé. Dans mon exemple, j'ai ici la France, l'Allemagne, l'Angleterre, l'Espagne et la Chine.

 

Dans mon exemple, je souhaite mettre en vert les montants des factures pour la France, en orange les montants des factures des pays de la communauté européenne, et en rouge les montants facturés à la Chine.

 

Mon fichier de départ, sans mise en forme conditionnelle, ressemble à cela :

 

 

 

La procédure

Je me positionne sur la première cellule de ma colonne (hors titre) soit donc ici la cellule A2.

 

Je sélectionne ensuite dans l'onglet "Accueil", dans la section "Style", le menu "Mise en forme conditionnelle, et je sélectionne la fonction "Nouvelle règle".

 



Je choisis ensuite la règle "Utiliser une formule pour déterminer pour quelles cellules le format sera appliqué"

 

 

 

Et je tape ma formule

=B2="France"

 

et définis ma mise en forme (ici un fond vert) en cliquant sur "Format" juste en dessous.

 

 

 

Ne reste plus qu'à valider par "OK". Très logiquement, ma cellule A2 passe en vert, puisque B2 a comme valeur "France" justement. Mais le reste des cellules ne suit pas et reste sans format conditionnel. D'une manière très simple, on peut recopier le format de la cellule et l'appliquer sur toute la colonne. Mais je vais vous montrer comment cela se traduit surtout côté formule.

 

Toujours à partir du menu "Mise en forme conditionnelle", je sélectionne cette fois-ci "Gérer les règles".

 

 

 

La règle que je viens de créer s'affiche. Je clique sur "Modifier la règle" et je vais modifier le périmètre sur lequel s'applique la règle. Initialement, elle ne s'appliquait qu'à la cellule $A$2. Il suffit de rajouter la fin de la colonne (ici A23), séparé par ":" pour obtenir :

 

=$A$2:$A$23

 

 

 

Ce qui n'est pas intuitif, c'est que ce n'est pas la condition "=B2="France" qui est testée, car Excel incrémente à chaque fois le numéro de ligne. On compare donc bien des cellules de ligne à ligne. A2 sera mise en forme en fonction de B2, A3 en fonction de B3, et ainsi de suite.

 

Il ne me reste plus qu'à répéter les mêmes étapes (créer une règle en utilisant une formule) et appliquer les autres mises en forme. Notons que l'on peut utiliser toutes les formules d'Excel. Ici, je vais utiliser la formule OU() pour une mise en forme en jaune.

 

=OU(B2="Allemagne"; B2="Espagne"; B2="Angleterre")

 

 

 

Finalement, j'obtiens donc les règles suivantes :

 

 

Et mon tableau s'allume de 3 couleurs :

 

 

Vous pouvez naturellement changer les valeurs de la 2ème colonne, cela se répercutera automatiquement sur la 1ière colonne.


17/03/2019
0 Poster un commentaire

Créer un espace partagé dans Digiposte

Digiposte permet de stocker vos documents numériques (j'ai décrit il y a un moment déjà les tests qui m'ont conduit à choisir Digiposte), mais savez-vous que vous pouvez également partager ces documents avec d'autres personnes, voire de créer un espace familiale partagé ? La procédure est documentée sur l'espace de Digiposte, mais j'avoue que je n'ai pas trouvé la procédure toujours très claire. Voici donc comment faire, pas à pas, pour vous créer un espace familial partagé.

 

1 - Prérequis

Il vous faut installer l'application mobile Digiposte+ pour Android ou iOS. Pour cela, rendez-vous sur le Google Play ou l'App Store. Car tout se fait depuis l'application mobile.

 

Il faut que vous possédiez un compte sur Digiposte naturellement mais que la personne avec qui vous souhaitez créer un espace partagé soit également inscrit. Comme c'est gratuit, il n'y a guère d'obstacles de ce côté. Pour créer un compte, rendez-vous sur la page d'inscription de Digiposte.

 

2 - La procédure

Lancez l'application sur votre mobile et accédez à l'univers famille. Pour cela, cliquez sur la 3ème icône en bas de votre écran, intitulée "Univers", et sélectionnez "Ma famille"

 

 

 

Votre famille est composée de vos ascendants (grands-parents et parents), de vos descendants (enfants et petits-enfants) et de votre conjoint. Vous pouvez aussi déclarer d'autres membres comme des cousins, cousines ou neveux.

 

Pour ajoutez un membre de votre famille, il suffit pour cela de cliquer sur l'icône "+" (en bas à droite) et de saisir les informations demandées sur la personne en question.

 

Vous pouvez

  • Ajouter une photo (elle apparaitra alors dans l'écran de votre famille). C'est facultatif.

  • Précisez le lien de parenté (Grand-Parent, Parent, Partenaire - pour le conjoint - Enfant, Petit-Enfant, Autre - ce qui est suffisamment vague pour couvrir tous les cas).

  • Saisissez le Nom et Prénom.

  • Donnez l'adresse e-mail avec laquelle votre relation s'est inscrite sur Digiposte.

 

Cliquez sur Ajouter. Le membre de votre famille recevra une invitation par email à accéder à l'espace de partage familial. Vous me direz alors "Mais quel espace familial ? Je ne l'ai pas encore créer !". Et vous aurez raison. Car l'espace partagé sera automatiquement créé dès que le membre de votre famille aura accepté l'invitation en cliquant sur le lien contenu dans le mail.

 

3 - Partager des documents 

Depuis l'application Digiposte+, accédez à l'onglet "mes univers" et sélectionnez "ma famille". Puis sélectionner la personne avec qui vous souhaitez partager un document.

 

Cliquer sur "Voir les documents partagés". Vous disposez de 2 onglets, le premier pour lister les documents que vous avez partagés, le second pour lister les documents que le membre a partagé avec vous.

 

 

 

Pour ajouter un document à l'espace, il suffit de cliquer sur l'icône "+". Vous pouvez choisir de partager un document existant dans votre coffre-fort numérique, d'importer un document stocké dans votre smartphone ou de numériser directement un document (avec l'appareil photo de votre smartphone).

 

4 - Autres méthodes de partage

Depuis le site web de Digiposte, accédez à votre compte et sélectionnez le ou les document(s) que vous souhaitez partager. Vous pouvez aussi partager un dossier entier naturellement.

 

Cliquez sur l'icône "Partager"

 

 

 

Spécifiez les paramètres de votre partage :

  • Le nom du nouveau partage (ou du partage existant)

  • La date d'expiration du partage

  • La liste des invités (internes comme externes à Digiposte - pas besoin d'avoir un compte ici)

  • Un code de sécurité pour accéder au partage (facultatif)

  • Un commentaire si besoin (c'est conseillé)

 

Les personnes invitées recevront automatiquement un mail pour les prévenir et les inviter à consulter les documents partagés. Vous pouvez aussi récupérer un lien de partage pour envoyer vos propres messages.

 


Cliquez sur partager 

 

 

Vous pouvez lister tous vos partages depuis la page d'accueil de votre coffre-fort, dans la rubrique "Mes partages" pour bien gérer vos documents partagés.

 

 

 

Voilà, vous savez tous ou presque sur les partages de documents de Digiposte et de son app Digiposte+. Il ne vous reste plus qu'à pratiquer.


09/03/2019
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser